|Automatisez le KYC pour mieux répondre aux obligations réglementaires

Télécharger le livre blanc

Les bénéfices de la solution ITESOFT de l’automatisation des processus KYC

Connaissance

Améliorez et actualisez votre connaissance client

L’extraction intelligente d’informations issues des pièces fournies par un client, les contrôles automatiques unitaires et recherches d’incohérences entre les différents justificatifs, le croisement de ces données avec des applicatifs métier internes et des référentiels externes vont permettre d’identifier le client et de vérifier son identité.

Processus

Industrialisez et optimisez vos processus

En évitant les manipulations de documents, en automatisant (via RPA notamment) les tâches répétitives, les interactions avec les systèmes d’information et les plans de remédiation pour mettre en conformité les comptes existants, les banques vont renforcer la formalisation de leurs processus de conformité tout en gagnant en efficacité opérationnelle.

Tracabilité

Assurez la traçabilité complète des opérations

L’industrialisation et l’automatisation de processus jusqu’alors majoritairement manuels vont offrir aux établissements financiers une visibilité et une traçabilité totale de leurs diligences de KYC, afin d’évaluer les risques clients et de répondre à des exigences réglementaires en régulière évolution.

Le témoignage de la Banque Populaire

« Nous utilisons la plateforme ITESOFT depuis plus de dix ans pour orchestrer et automatiser une grande partie des processus clients. Nous pouvons offrir à nos clients des processus automatisés en ligne et réduire de façon significative la durée de traitement. »

Joao Simoes, directeur Urbanisation & Architecture

Les enjeux de la connaissance clientèle

1.

Limiter les risques de non-conformité

Avec le développement digital et de la réglementation, les établissements financiers doivent renforcer leur lutte contre la fraude, l’usurpation d’identité, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), au risque d’être sanctionnés et de perdre leur réputation en cas de manquement à leurs obligations.

2.

Assurer un KYC permanent

Devant être assurée non seulement lors de l’entrée en relation mais encore tout au long de la relation d’affaires, cette connaissance clientèle implique la mise en œuvre d’un dispositif permanent, afin d’évaluer les risques : collecte de données clients, revue et croisements avec des référentiels tiers, mises à jour régulières…

3.

Ne pas pénaliser l’expérience client

Face à des clients de plus en plus exigeants en termes de qualité de service et d’expérience, ces diligences de KYC ne doivent pas pénaliser la fluidité des parcours clients ni la fiabilité des contrôles opérés lors des différentes opérations (ouverture, souscription…) ou en fonction de la nature des contrats.

Banque & assurance : 15 procédures disciplinaires en 2017 pour défaillances graves du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT).

Source : ACPR, 2018

la banque face à sa transformation digitale

Télécharger le livre blanc

Découvrez notre plateforme d’automatisation des processus digitaux

En savoir plus

Une question sur l’automatisation de vos processus ?