RPA : Une automatisation robotisée enclenchée, mais une généralisation freinée

 

Les projets de déploiement de la RPA sont en croissance dans le monde de l’entreprise, mais la généralisation de son usage se fait aujourd’hui avec précaution d’après le rapport du cabinet Deloitte « Global Robotics Survey 2018 The robots are waiting : are you ready to reap the benefits ? »

Le rapport révèle que 70% des entreprises interrogées ont commencé à déployer la RPA dans leur organisation. Les raisons de cette expansion vont bien au-delà de la réduction des coûts, qui n’est plus considérée comme priorité pour les entreprises. Il s’agit désormais d’améliorer les performances et de rester compétitif sur le marché. Ainsi 3 principales priorités sont indiquées dans le cadre de l’implémentation de la RPA : l’augmentation de la productivité (38%), l’amélioration de l’expérience client (18%) et l’automatisation à grande échelle (16%). Les initiatives sont soutenues par les cadres dirigeants (81% en 2018) et les directeurs métiers (72% en 2018), mais aussi, de plus en plus par les départements de l’IT.

Replay Webinaire « Accélérez votre transformation digitale en associant RPA et BPM »

VISIONNER LE REPLAY

Le rapport met également en avant les bénéfices constatés de l’automatisation. Ainsi, 95% des organisations interrogées constatent une nette amélioration de leur productivité, 94% remarquent une optimisation des coûts d’implémentation et 93% évoquent l’amélioration de la conformité.

Malgré l’émergence de l’automatisation, seule une croissance de 1% des projets de RPA a été constatée, l’implémentation est en effet passée de 3% en 2017 à 4% en 2018.

Parmi les principaux freins au déploiement de la RPA, on retrouve en premier lieu la difficulté de concevoir les processus de bout en bout (32%), qui selon Deloitte est due à la variété des cas à traiter et à la disparité des activités et à la diversité des applications utilisées, la fragmentation des processus génère une multitude de petites tâches à automatiser dont la rentabilité unitaire reste à démontrer.

Dans un deuxième temps, on constate le manque d’une vision stratégique claire du déploiement (17%), qui s’explique par un lancement précipité des organisations, dans la robotisation suite à un PoC ou à un pilote, sans définir une feuille de route de déploiement alignée avec leurs objectifs stratégiques. Les difficultés à mobiliser l’IT (17%) se trouvent en troisième position des obstacles au déploiement de la RPA, or la DSI doit être impliquée dès le début du déploiement et à un rôle clé à jouer dans la transformation.

Le manque de compétences pour l’implémentation (7%), la résistance au changement (7%) et le coût d’implémentation sont également mentionnés.

Pour assurer le déploiement de l’automatisation, Deloitte recommande d’adresser la fragmentation des opportunités liées à la RPA, d’établir une vision et des ambitions à long terme pour atteindre les objectifs, et de revoir le mode de fonctionnement de la DSI traditionnelle.

Replay Webinaire « Accélérez votre transformation digitale en associant RPA et BPM »

VISIONNER LE REPLAY

Article écrit par François Bonnet,
Chef de Produit

Spécialiste de l'automatisation processus depuis 25 ans, membre actif des travaux sur BPMN au sein de l'OMG, François est un véritable porte-parole pour expliquer et vulgariser les apports de la plateforme auprès du marché et des analystes.

ses autres articles
Twitter Facebook LinkedIn