Automatiser, robotiser… mais jusqu’où ? 

L’automatisation des processus est au cœur de la transformation digitale. Le but est de proposer une meilleure expérience client. Pour arriver à ce niveau, il est nécessaire que l’entreprise s’organise pour faire face aux nouveaux services. Et au-delà des interactions directes avec les clients et les usagers, les dossiers doivent êtres instruits, des décisions prises, des avis consultés… Pour cela, les différentes personnes qui travaillent dans ce contexte ont une myriade d’outils pour mener à bien leurs tâches au sein des processus métier des organisations. 

Pour accompagner les entreprises dans cette démarche, il convient de faire appel à différentes technologies complémentaires afin de couvrir au mieux les besoins exprimés. Quand il s’agit d’aligner les clients, les collaborateurs, les documents et les systèmes autour des processus métier, alors deux d’entre elles s’imposent : le Business Processus Management (BPM) pour l’orchestration et la Robotic Processus Automation (RPA) au niveau du poste de travail. 

Laissons la parole à Pierre Col, directeur marketing de Contextor qui nous explique la complémentarité entre la Robotic Process Automation et le Business Process Management pour mieux comprendre les apports respectifs de la robotisation et de l’automatisation. 

Article écrit par François Bonnet,
Chef de Produit

Spécialiste de l'automatisation processus depuis 25 ans, membre actif des travaux sur BPMN au sein de l'OMG, François est un véritable porte-parole pour expliquer et vulgariser les apports de la plateforme auprès du marché et des analystes.

ses autres articles
Twitter Facebook LinkedIn