Baromètre CFO Digital 2021 : relever le défi de la digitalisation

Baromètre CFO Digital 2021

ITESOFT vous présente les résultats du baromètre CFO Digital 2021 réalisé avec Option Finance et en partenariat avec Wavestone et Board International. L’étude a rassemblé les réponses de 184 décideurs financiers sur le pilotage financier, la digitalisation des processus, la facture électronique. Des résultats qui éclairent sur les perspectives de la digitalisation et les actions à mener pour les DAF dans un monde qui change.

CFO Digital : anticiper la facture électronique 2023

La facture électronique, tout le monde en parle. Elle sera obligatoire pour tous les assujettis à la TVA dès le 1er janvier 2023. Des acteurs de la grande distribution, comme Lidl, ont déjà pris conscience de l’importance de digitaliser leur processus Procure-to-Pay afin d’anticiper les échéances.

Si 84% des DAF sont au courant dans les grandes lignes du passage à la facture électronique, beaucoup semblent dans le flou sur la réalité de sa mise œuvre et son impact auprès des directions financières. En effet, seulement 13% des DAF affirment connaître dans le détail les modalités du passage à la facture électronique en 2023.

On le voit bien, il y a encore beaucoup à faire pour informer les entreprises sur la conformité réglementaire et les accompagner vers ce passage d’étape incontournable.

Téléchargez les résultats du Baromètre CFO Digital 2021

Enseignements 2020, priorités 2021 pour les DAF, les conseils face à l’imprévisible…

Téléchargez

Digitaliser pour plus de rentabilité

Le baromètre CFO Digital pointe également la question de la digitalisation comme un atout essentiel en matière de rentabilité. Un enjeu revenu au-devant de la scène avec la crise : en 2021 pour 75% des DAF, les gains de productivité et la réduction des coûts sont le premier bénéfice attendu de la digitalisation.

Dans ce défi de la rentabilité, il y a encore des opportunités digitales à saisir pour les DAF. Pour preuve, ces derniers évaluent le niveau de digitalisation de leur processus Procure-to-Pay à la note de 1,9 sur 5.

Il y a donc une vraie marge de progression. Les entreprises n’ont pas encore automatisé de bout en bout leurs processus. Or, la digitalisation complète du Procure-to-Pay est certainement la réponse la plus efficace pour relever ce défi de la rentabilité.

Digitaliser pour mieux piloter la performance

67 % des DAF déclarent que la recherche d’agilité en matière de pilotage financier a été leur priorité en 2020.
C’est l’un des enseignements de cette crise. Dans un contexte très fort d’incertitude, les organisations ont mesuré à quel point disposer tout de suite de données exhaustives et de qualité était essentiel pour piloter. Malheureusement, beaucoup trop d’entreprises n’ayant que peu ou pas digitalisé leur processus Procure-to-Pay ont manqué d’informations de qualité pour répondre à leurs besoins urgents de pilotage et notamment dans la prise de décisions stratégiques.

Conséquence : 55% des DAF considèrent, aujourd’hui, que le domaine à renforcer en priorité est leur capacité à obtenir des données de qualité pour répondre à leurs besoins urgents de pilotage et notamment dans la prise de décisions stratégiques.

Article écrit par Christophe Baudouin,
PR & Content Marketing

Diplômé de science politique, Christophe est passionné par les sujets de transformation digitale, d’innovation et d’entrepreneuriat. Il a nourri cette curiosité intellectuelle pour le BtoB et l’engagement client en agence de communication et dans la banque ING.

ses autres articles