Fraude et conformité

Fraude documentaire : 4 questions à Aurélie Leleu analyste chez MARKESS

Le constat est imparable : deux entreprises sur trois ont subi au moins une tentative de fraude en 2021*. Lutter contre la fraude n’est plus une option. Mais de quelle fraude parle t’on ? A la suite de la publication de l’étude** sur l’efficacité de la lutte contre la fraude, ITESOFT a interrogé une spécialiste de la gestion des processus documentaires. Aurélie Leleu apporte son éclairage sur ce fléau

Lire l’étude : Lutter contre la fraude est-ce rentable ?

ITESOFT : En quoi la fraude est-elle un fléau ?

A.L : La fraude est massive et protéiforme… toutes les organisations sont concernées, acteurs publics et privés. Ces risques financiers combinés à la perte réputationnelle font peser un risque réel sur la poursuite de l’activité. Le défi est immense pour les organisations qui doivent se mettre en ordre de bataille pour lutter efficacement contre ce fléau.

 

ITESOFT : Le document, c’est LE point sensible. Pourquoi ?

A.L : Le document est une porte d’entrée privilégiée par les fraudeurs. Il se trouve au cœur de chaque processus métier : pour souscrire à une assurance, demander un prêt bancaire, l’usager doit fournir documents d’identité, avis d’imposition, justificatifs de domicile, etc. Bref, le document est partout et le sujet de la fraude documentaire central. Les décideurs interrogés par Markess by Exægis*** ne s’y trompent pas : ils sont 58% à considérer la sécurité et la protection des documents comme un enjeux prioritaire en matière de gestion des processus documentaires et métiers.

Le document est partout. Et le sujet de la fraude documentaire est central.
Aurélie Leleu, Analyste chez Markess by Exægis

ITESOFT : Quels sont les processus métier critiques ?

A.L : Tous les processus d’instruction de dossier présentent un risque, que ce soit en termes de validité et d’intégrité des documents. Il est démultiplié tant ces processus sont multiples dans le parcours client. Dans l’assurance, par exemple, ils sont légion : souscription assurance auto, habitation, prévoyance, mutuelle, assurance de prêts, gestion de sinistres, réclamations. Instruire un dossier, c’est beaucoup de processus avant, pendant et après l’envoi des nombreuses pièces à fournir.

 

ITESOFT : Comment lutter ?

A.L : Impossible de traiter la fraude tout seul ni de manière artisanale. Car le document est partout. Lutter contre la fraude documentaire, et surtout la détecter au plus tôt est donc essentiel. Les organisations ont tout intérêt à déployer des solutions pour se prémunir de tels actes en vérifiant l’identité de l’émetteur du document, la qualité et l’intégrité du document et en réalisant des contrôles de cohérence des informations fournies.

* Baromètre Euler Hermes / DFCG, 2021
** Vision et tendances clés du marché de la digitalisation des processus documentaires et métiers, 2021
*** La lutte contre la fraude : est-ce rentable ? C’est l’objet de l’étude Markess - ITESOFT qui a interrogé 45 organisations ETI et grands comptes dans l’assurance, la banque, le secteur public, pour comprendre les méthodes engagées et leurs efficacités.