La transformation digitale au cœur de la Finance

La Fonction Finance et ses acteurs font face à de nombreux changements organisationnels, technologiques et réglementaires. Selon une étude(1) menée par le cabinet américain de conseil McKinsey & Company, les Directeurs Financiers participent de plus en plus à des activités qui dépassent leur « scope traditionnel ». En effet, 38% sont responsables des projets liés à l’IT. Ainsi, les Directeurs Financiers ont la responsabilité d’accompagner leurs organisations dans leur transformation digitale.
Quelles sont les raisons de ces changements ? Quels pourraient en être les bénéfices ? Quels sont les prochains défis à relever pour les DAF ? Dressons le panorama de la transformation digitale de la Fonction Finance pour ces prochaines années.

Rappel des priorités des directions financières en 2018

D’après l’étude du cabinet de conseil PWC « Priorité 2018 du Directeur Financier », 73% des DAF définissent le pilotage de la performance comme leur priorité à court et long terme. Piloter la performance c’est donner à leurs collaborateurs les ressources pour créer plus de valeur ajoutée et surtout des outils pour définir efficacement la stratégie de développement de leur entreprise.

Leur second objectif découle du premier, il s’agit de la stratégie de développement. Le DAF n’est plus cantonné aux questions de finance traditionnelle. Il joue un rôle de conseil et est partie prenante des décisions stratégiques de l’entreprise. Il devient « Chief Performance Officer », un référent en matière de performance opérationnelle.

Troisième priorité, l’optimisation des processus. Réduire les délais de production de l’information financière (67%), améliorer la qualité de l’information (52%), réaliser des gains de productivité et diminuer les coûts (46%), autant d’objectifs qui peuvent être atteints grâce à la dématérialisation. Ainsi, la digitalisation des flux entrants est vue comme une bénédiction par les directeurs financiers. Elle permet de réaliser de façon plus rapide et efficace des tâches répétitives, mais essentielles. Cependant, pour bénéficier de ces nouvelles technologies au maximum de leurs capacités, le DAF doit veiller à les accompagner de l’évolution des processus afférents.

BAROMÈTRE « FUTURE OF FINANCE » : LA DIGITALISATION DE LA FONCTION FINANCE

TÉLÉCHARGER

La digitalisation du service financier est en marche

Notre baromètre « Future of Finance » réalisé en partenariat avec LOSAM auprès de 107 Directeurs Financiers de moyennes et grandes entreprises, nous offre une vision globale des tendances en matière de transformation digitale de la fonction finance.

Les projets de dématérialisation du processus P2P sont le fer de lance de la transformation digitale dans les métiers de la finance. En effet, 27% des répondants ont déjà franchi le pas et 57% affirment avoir un projet en cours ou à moyen terme.

Les raisons de dématérialiser les processus P2P sont nombreuses : gagner en productivité (97%), améliorer le reporting et l’aide à la prise de décision (94%), mais aussi fiabiliser leurs données et leurs processus (93%). Tous s’accordent donc sur le fait que la dématérialisation des processus P2P est parfaitement en ligne avec les enjeux de la fonction finance à moyen et long terme.

Au-delà des besoins en efficience organisationnelle, les enjeux réglementaires occupent une place centrale dans les préoccupations des directeurs financiers. Ainsi, 70% d’entre eux désirent s’appuyer sur les nouvelles technologies pour maîtriser leurs délais de paiement et éviter les sanctions.

L’automatisation et la digitalisation de la fonction finance est une réalité. Si 67% des Directions Financières ont mis en place la numérisation des factures, l’échange de factures par email est déjà une réalité pour 38% des répondants à notre étude. Cette utilisation grandissante du numérique leur permet d’utiliser des outils de traitement et d’automatisation de la gestion des factures tels que les workflow de validation (61%), l’automatisation de l’imputation (58%) mais aussi le rapprochement automatique factures-commandes-réceptions (53%).

Précurseurs, en matière d’innovation technologique, les DAF s’intéressent fortement à la robotisation, 21% d’entre eux prévoient un projet d’ici 3 ans. Ils y voient de formidables opportunités pour réduire les coûts à long terme. Ainsi, ils prévoient de confier aux machines la responsabilité de gerer les paiements/factures (63%), produire des rapports (40%) et traiter des transactions (28%). Cet outil apparait comme la méthode la plus efficace pour automatiser les tâches à faible valeur ajoutée et permettra au service financier de se concentrer sur des problématiques d’analyse statistique, de prévention des risques et de conseil stratégique.

Le DAF est donc un moteur de la transformation digitale de la fonction finance au sein de son entreprise. Il est un pionnier et un exemple à suivre pour les autres fonctions de l’organisation.

BAROMÈTRE « FUTURE OF FINANCE » : LA DIGITALISATION DE LA FONCTION FINANCE

TÉLÉCHARGER

Les nouvelles fonctions du CFO au service de la transformation de son organisation

La digitalisation de la fonction finance a, sans conteste, apporté de nombreux changements dans le rôle et les missions du CFO. Désormais, il collabore étroitement avec son CEO pour élaborer la stratégie de développement de l’entreprise et veille à son exécution.

Il est un véritable atout grâce à son expertise dans l’analyse de la donnée et sa connaissance approfondie de son organisation.

Les 3 axes principaux de l’évolution du métier de DAF sont les suivants :

  • Pilotage : Il améliore la performance de l’organisation. En utilisant de nouveaux indicateurs, de nouveaux algorithmes et des processus plus développés, il est en mesure d’évaluer la performance.
  • Data : Il dirige des projets de transformation digitale, de dématérialisation, de traitement et d’exploitation des données, dans son service mais aussi dans les autres départements de l’entreprise (RH, Logistique etc.).
  • Performance : il est l’architecte des changements organisationnels et technologiques de l’entreprise. Sa vision stratégique s’applique en transverse dans toute l’entreprise pour la tirer vers le haut.

Jack Ma, le CEO du groupe Alibaba, l’a bien résumé : « Data is the new oil ». La donnée permet aux directeurs financiers d’accroître leur valeur ajoutée. Quand on sait que 88 % des données disponibles ne sont pas analysées, l’on voit où réside les opportunités.

La Direction Financière est la clé de voute de l’entreprise. Face au Commité de Direction, le DAF propose des recommandations, soulève de nouvelles problématiques ou idées de business. Par ailleurs, il transmet les données pertinentes et accessibles à tout moment grâce à des rapports statistiques et des raisonnements prédictifs, voire prescriptifs !

Pour conclure, le DAF de demain est fédérateur. Il apparait comme un business partner avec qui les autres fonctions devront collaborer dans le but de faire prospérer l’entreprise. Le Directeur financier n’est pas le seul à changer, les projets de transformation digitale obligeront l’entreprise à s’adapter et à créer de nouveaux modes de fonctionnement.

BAROMÈTRE « FUTURE OF FINANCE » : LA DIGITALISATION DE LA FONCTION FINANCE

TÉLÉCHARGER

 


Sources :

(1) https://www.mckinsey.com/business-functions/strategy-and-corporate-finance/our-insights/are-todays-cfos-ready-for-tomorrows-demands-on-finance

Article écrit par Rémy Domrane

Campaign Marketing Manager

ses autres articles