L’intelligence artificielle et l’automatisation des processus documentaires robotisés au cœur des préoccupations des décideurs

Selon une étude réalisée par la société d’études Markess, d’ici à 2020, 18 % des décideurs devraient avoir investi dans des solutions de gestion des processus documentaires intégrant des fonctionnalités d’intelligence artificielle (IA) et de Robotic Process Automation (RPA). C’est dix fois plus qu’en 2017 ! Ainsi les technologies de pointe s’invitent dans les perspectives d’investissement des décideurs en matière d’automatisation et de dématérialisation des processus.

Pourquoi un tel engouement ?

Malgré un premier pas engagé dans l’automatisation de leur processus, 71 % des décideurs estiment qu’une part significative de leurs processus documentaires pourrait être robotisée.. En simulant les comportements humains, l’IA couplée à la RPA (Robotic Process Automation) devrait permettre aux entreprises d’automatiser un maximum de tâches fastidieuses et sans valeur ajoutée. Mais qui dit « sans valeur ajoutée » ne dit pas forcément « simple ». En effet, de nombreux processus nécessitent de faire appel à une variété de sources de données, et requièrent une réelle compréhension des tâches et des informations qui sont traitées. Grâce à ces nouvelles technologies, les opérationnels pourraient ainsi concentrer leurs efforts sur des tâches stimulantes et à forte valeur ajoutée. Cette automatisation des processus documentaires constituerait un formidable gain de productivité, permettant à l’entreprise de réduire ses coûts opérationnels.

e-Book Markess : 5 recommandations pour une gestion intelligente et novatrice des processus documentaires métiers

TÉLÉCHARGER

 

Article écrit par François Bonnet,
Chef de Produit

Spécialiste de l'automatisation processus depuis 25 ans, membre actif des travaux sur BPMN au sein de l'OMG, François est un véritable porte-parole pour expliquer et vulgariser les apports de la plateforme auprès du marché et des analystes.

ses autres articles