Usages mobiles : quels impacts sur les processus documentaires ?

 

En France, 73% de la population possède un Smartphone selon le baromètre du numérique. Avec plus de 30 millions de mobinautes chaque jour (48%, mediametrie), le smartphone est le premier écran pour se connecter au quotidien, devant l’ordinateur. Près d’1 individu sur 5 n’utilise même que son mobile pour surfer.

Usages mobiles : une incidence forte sur la gestion des processus

La domination du mobile dans les usages quotidiens des français a nécessairement un impact sur les pratiques au sein des entreprises. Celles-ci doivent également se préparer en vue de l’entrée sur le marché de l’emploi de la Génération Z. Une récente étude menée par Markess vient appuyer ce constat. Elle indique que 44% des décideurs estiment que les usages mobiles impactent fortement les processus documentaires.

Mais quels sont ces impacts ?

©MARKESS-dimension-mobile-des-processus-documentaires

Impact #1 : la capture de documents devient temps réel et interactive

Du point de vue du consommateur, l’usage du mobile permet de fluidifier les échanges et de lui donner une plus grande autonomie. Cette option est de plus en plus utilisée pour demander aux clients de transmettre plus rapidement les documents nécessaires au traitement de leur demande.

En conséquence, la capture de documents – qui alimente les processus documentaires – évolue de plus en plus vers la capture temps réel et interactive – réalisée par les clients eux-mêmes via des applications et portails web mis à leur disposition (approche « faire-faire »).

Impact #2 : les processus 100% digitaux se normalisent

L’usage massif du mobile rend aujourd’hui possible le développement de processus clients 100% digitaux. Markess souligne ainsi dans son étude la possibilité de souscrire à des contrats directement via une application mobile : de la constitution du dossier à sa signature électroniques par les parties. Ces pratiques à l’image de la contractualisation 100% en ligne, sont particulièrement intéressantes pour le secteur de la Banque/Assurance .

Impact #3 : de nouvelles opportunités pour les utilisateurs métier

D’un point de vue métier, la transition « mobile first » permet une plus grande flexibilité et accessibilité aux outils de l’entreprise. Les métiers – impliqués dans la gestion des processus documentaires, bénéficient d’une expérience utilisateurs familière. De plus en plus, ils ont la possibilité depuis leur mobile, d’accéder aux principales fonctionnalités des solutions de gestion (accès aux documents, envoi de documents, outils de reporting…)

Finalement, intégrer la dimension mobile à la gestion des processus documentaires serait un bon moyen de répondre aux trois enjeux principaux des décideurs : favoriser les interactions temps réel, consolider leur approche omnicanale et généraliser la digitalisation de leur processus métier. 

Pour en savoir plus sur ces nouvelles tendances, téléchargez gratuitement notre livre blanc :

Livre Blanc : les nouvelles facettes de la capture de données

TÉLÉCHARGER

 

Article écrit par Laurent Olier,
Directeur de Projet Marketing

Laurent rejoint ITESOFT | W4 en 2000. Directeur de Projet Marketing et diplômé de l’IAE d’Aix en Provence, il dispose d’une expérience de plus de 15 ans dans la production d’évènements, d’études et de contenus autour de la dématérialisation et de l’automatisation des processus.

ses autres articles