Les robots débarquent dans les directions financières

Les robots fascinent et inquiètent à la fois. Qui n’a pas regardé avec admiration les derniers robots de Boston Dynamics effectuer un salto arrière (j’ai toujours rêvé d’y arriver) ou senti un certain malaise en les voyant coopérer pour ouvrir une porte tels des Raptors dans JURRASIC PARK ?

Préparez-vous car ils débarquent maintenant dans les Directions Financières. Ils sont plus rapides, travaillent 24h sur 24, commettent moins d’erreurs et ne partent pas en vacances. Comment intégrer ces nouveaux « collaborateurs » au sein de la Direction Financière et quels types de tâches peut-on leur confier ?

Qu’est-ce qu’un robot ?

De façon générale, un robot est un dispositif conçu pour accomplir automatiquement des tâches imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines. Le terme robot apparaît pour la première fois dans la pièce de théâtre (science-fiction) de l’auteur Karel Čapek : R. U. R. (Rossum’s Universal Robots). Le mot a été créé par son frère Josef à partir du mot tchèque « robota » qui signifie « travail, besogne, corvée ». Un robot est donc une force de travail « virtuelle » qui peut prendre la place d’un humain pour réaliser un ensemble de tâches simples et répétitives exécutées des centaines ou des milliers de fois dans la journée. Il peut s’agir de manipuler des pièces dans une usine ou copier une information d’un ERP vers un tableur Excel.

Robots et Transformation Digitale

Vous ne réaliserez pas votre transformation digitale avec des robots. Un projet de transformation digitale consiste à capitaliser sur les nouvelles technologies pour transformer radicalement ses processus, voire son « business model ». Avec les robots, l’idée n’est pas de transformer les processus existants. On est plutôt sur une approche tactique qui consiste à remplacer l’homme au sein d’un processus existant. On va chercher à réaliser des gains de productivité et limiter les erreurs sur des tâches très répétitives ou peu adaptées à l’activité humaine.

RPA : The next big thing ?

Vous avez aimé le Big Data, la Blockchain et l’IA ? Voici la nouvelle star 2018 : le RPA.

Le RPA (Robotic Process Automation) est un type particulier de robot. C’est un logiciel, qui reproduit les actions d’un être humain interagissant avec l’interface utilisateur (UI) d’un système informatique. C’est une approche très différente des formes traditionnelles d’intégration qui reposent généralement sur des interfaces de programmation d’application (API). Le RPA ne remplace pas les autres méthodes d’intégration, il les complète. Le RPA constitue en quelque sorte le dernier kilomètre de l’automatisation car il permet de s’interfacer avec des systèmes « fermés » en utilisant les écrans existants.

Quelle place pour les robots dans la transformation de mes processus financiers ?

En lisant les grands titres, on a parfois l’impression qu’une technologie chasse l’autre. Le RPA fait beaucoup de « bruit » depuis quelques mois car il permet d’automatiser des tâches qui avaient été négligées jusqu’ici. Il va donc y avoir une chasse aux tâches « robotisables » dans les prochains mois. Cela dit le RPA reste une approche tactique pour s’intégrer à des systèmes « fermés ». Si vous lancez la transformation digitale du processus de traitement de vos factures fournisseurs, vous trouverez des solutions permettant d’automatiser ce processus de bout en bout jusqu’à l’intégration dans votre ERP. A moins que celui-ci soit entièrement fermé, auquel cas nous pourrons utiliser du RPA pour automatiser le dernier kilomètre.

Cet article a été initialement publié dans le magazine finance&gestion. Il est repris avec due autorisation.

Article écrit par Eric Breteche

Eric BRÉTÉCHÉ est Chef de Produit Marketing chez ITESOFT. Il dispose d'une connaissance approfondie de l'industrie des logiciels d'entreprise, en particulier autour des problématiques liées à la dématérialisation, à l'automatisation et au pilotage des processus métier.

ses autres articles